Non classé

🇫🇷 Les cailloux de la République

Posted On avril 3, 2017 at 8:30 by / Commentaires fermés sur 🇫🇷 Les cailloux de la République

Les cailloux de la République

Héritiers de la colonisation, les cailloux de la République sont soumis à des statuts différents. Départements et régions d’outre mer (Martinique, Guadeloupe, réunion, Mayotte, Guyane) ; collectivités d’outre mer (Tahiti, Saint-Barthélemy, saint martin, Wallis et Futuna, saint-pierre et Miquelon, ) la nouvelle Calédonie, au statut transitoire dans l’attente d’un réferendum d’auto-détermination.

Il est savoureux de constater que même nos hommes politiques y perdent leur latin, puisque le candidat Macron fait de la Guyane une île, et le ministre Valls situe La Réunion dans l’océan pacifique…

La Guyane subit une grève générale et de durée indéterminée. A l’instar de la Guadeloupe en 2008, et de Mayotte en 2011.

L’état français a depuis bien longtemps abandonné ses territoires ultra-marins. Si La Réunion est relativement protégée par l’intérêt géo-stratégique de sa situation dans l’océan indien, si Tahiti a toujours fonctionné grâce aux deux mamelles des politiciens véreux qui nous gouvernent, à savoir le népotisme et la corruption,  qu’en est-il des autres territoires ?

Les départements antillais, qui subissent depuis plusieurs décennies la désaffection touristique des américains, connaissent une violence très inquiétante (trois fois plus de meurtres en Guadeloupe qu’à Marseille). Source : http://www.huffingtonpost.fr/2013/10/17/valls-guadeloupe-raisons-violence_n_4107046.html

Les départements de Guyane et de Mayotte connaissent une immigration clandestine massive, brésilienne et haïtienne pour la Guyane, comorienne pour Mayotte. C’est par dizaines de milliers que les clandestins y arrivent, ne trouvant souvent devant eux que de faibles forces de l’ordre, de faibles moyens de lutte ainsi que des consignes ministérielles parfois incohérentes.

Lors des émeutes de 2011, à Mayotte, le préfet avait demandé à Paris de décréter l’état d’urgence. Paris, en l’occurrence Mr Sarkosy, avait préféré à l’époque offrir un poste de député au meneur des évènements. Ce dernier est maintenant parfaitement bien installé au parlement ; il évite de revenir sur son île d’origine, car il est toujours très douteux, pour un député, et pour un musulman, d’être pris en flagrant délit d’alcoolisation majeure par les forces de l’ordre….

Corruption, corruption, corruption.

Les cailloux de la République auraient pu devenir de véritables joyaux, s’ils avaient été gérés avec intelligence et finesse ; les dirigeants successifs en ont fait des îles agonisantes, sous perfusion continuelle, dans un maintien de sous-développement volontaire et organisé.

La Guyane explose aujourd’hui. Le risque de contagion aux autres régions ultra-marines est grand, à tel point que toute autorité sur ce dossier a été enlevé par le premier ministre à la ministre Erika Bareight, dont il faut bien reconnaître que les compétences sont terriblement limitées.

L’outre-mer va-t-il, demain, subir une explosion généralisée et dévastatrice ?

Source : Maurane LEPAGE